Le bruissement des ailes

Le bruissement des ailes

Le vent dans les branches et les vagues / Encre sur bloc à dessin A5,  Paul Coudsi le 24 septembre 2018

 

 

Quel plus beau et plus doux délice que le bruissement des ailes ? Le vent qui caresse les branches et les vagues. La lumière qui s’y glisse… Le chant du souffle… et la pensée mouvante des nuées…

Nous voilà sortis du regard aux milles facettes de face de bouc, le réseau social bien connu. Premiers pas craintifs dans la liberté, loin des émois absurdes, loin des courants d’airs d’air dans nos crânes soudain, en un instant, vides, vidés… C’est l’échappée belle, le cris des enfants à la récréation, on est parti, on est sortis, on vit !

Aujourd’hui, je fais donc la pause et le poseur sur ce blog. C’est sans importance. Mais c’est ailleurs. Et vous ? Vous aussi ?

J’ai découvert  qu’un masque m’ emmène, me faisant croire ce que je serais celui-là et pas un autre. Alors je brûle le masque et je redeviens, visible – invisible, reparti dans une brise…

Tout cela n’a guère d’importance

Depuis le temps, ce que je dessine et ce que je dis n’est pas ce que je suis.  A vrai dire ce que je suis n’a aucune importance. Et ce que je ne suis pas non plus d’ailleurs.

Quel plus beau et plus doux délice que le bruissement des ailes ? Le vent qui caresse les branches et les vagues. La lumière qui s’y glisse… Le chant du souffle… et la pensée mouvante des nuées…

Flip Flap à Palavas, projet de BD sorti de l’oubli / Paul Coudsi 1995